mercredi 25 août 2010

Les 7 couleurs de l'accordéon


Lors d'enchères à Vichy, le Pôle accordéon, grâce à son droit de préemption, a acquis six accordéons et un harmonium de facture exceptionnelle.
Le 12 juin dernier, le Pôle Accordéons de Tulle a profité d'une vente aux enchères pour agrandir sa collection. « Au début, nous étions partis avec une enveloppe de 6.000 ? et comptions acheter 5 accordéons. Finalement, avec le droit de préemption et prenant en compte la baisse des prix que connaît le secteur depuis 5 ans, nous avons pu acquérir sept instruments pour environ 5.000 ?, » explique Laurence Lamy, heureuse acheteuse et directrice de la Cité de l'accordéon.
C'est donc une véritable « affaire » qu'a réalisée le Pôle de Tulle, qui possède l'une des plus importantes collections publiques en Europe.
Les accordéons datent pour la plupart du milieu du XIX e siècle et sont de véritables pièces de collection, aux motifs travaillés, avec des palettes en nacre et au bois noble. « Contrairement aux idées reçues, les premiers accordéons étaient destinés à la haute bourgeoisie, ce qui explique pourquoi ils sont composés de matériaux précieux », précise Laurence Lamy.
Parmi les acquisitions on peut distinguer un accordéon dit bisonore, avec des touches en nacre, finement sculptées et une riche marqueterie sur la caisse de l'instrument, représentant deux lions, d'autres animaux et des plantes exotiques.
Un harmonium signé Debain, datant de 1850, qui appartient aussi à la famille des instruments à anches libres, , vient compléter cet achat.
Ces pièces viennent s'ajouter aux 500 autres constituant la collection le Pôle accordéons de Tulle.
Ces acquisitions ont bénéficié de 47 % de subventions de la part du fonds régional des Acquisitions des Musées.

Cependant cette collection n'est pas encore proposée au public. Il faudra attendre, pour cela, la création du musée de l'accordéon qui s'ajoutera à celui des armes.

Aucun commentaire: