lundi 2 août 2010

Eglise comble pour l'inauguration de l'harmonium classé et restauré

BELLEGARDE ET SA RÉGION

|BELLEYDOUX |

jeudi 29.07.2010
Plus d'une centaine de personnes a assisté à cette passionnante présentation conduite avec brio par Jean-Bernard Lemoine (debout).Plus d'une centaine de personnes a assisté à cette passionnante présentation conduite avec brio par Jean-Bernard Lemoine (debout).
Vendredi 23 juillet, la municipalité de Belleydoux et la Fédération française des Amis de l'harmonium (FFAH) avaient convié à l'église le public et toutes les personnes qui ont contribué à la renaissance de cet instrument classé en 2008 et restauré en 2009.

Jean-Bernard Lemoine, président de la FFAH, a débuté cette soirée d'initiation à l'harmonium par une histoire de l'instrument, de ses facteurs, et de son oubli avant sa redécouverte il y a une dizaine d'années. La brillante présentation, émaillée d'humour et de nombreuses anecdotes, était illustrée de diapositives prises dans toute la France. L'on a appris que la Chine était l'initiatrice du principe de l'harmonium. Environ 150'000 exemplaires ont été fabriqués en France au 19e siècle, d'abord pour des particuliers, ensuite pour les très nombreux édifices religieux construits à cette époque.
À la fin du 20e siècle, la plupart sont oubliés au fond des églises, victimes des grignotages des souris, de l'humidité, du vandalisme. Dans les années 2000, la FFAH a entamé un inventaire et un historique des harmoniums français.
Une trentaine d'instruments exceptionnels est aujourd'hui protégée, comme la pièce unique de Belleydoux, un Fourneaux des années 1850, qui compte plus de douze jeux, une puissance sonore et un raffinement étonnants. Jean-Bernard Lemoine et Claude Herbert se sont ensuite relayés aux commandes de l'harmonium pour interpréter du Bach, du Strauss, du Saint-Saëns, mais aussi quelques fantaisies drôles et joyeuses.

B.G

Journal La Tribune Républicaine

Aucun commentaire: