samedi 3 novembre 2018

VIAS (34) - L’harmonium, joyau restauré, a été inauguré



Devenu vétuste, l'harmonium de l’église Saint Jean Baptiste de Vias a fait l’objet d’une restauration intégrale pendant plusieurs mois. Ces travaux ont été réalisés par la « Manufacture Languedocienne des grandes orgues » de Lodève, gérée par M. Charles Sarelot facteur d’orgues.

L’instrument de musique remis en état a été inauguré ce vendredi 26 octobre en l'église Saint Jean Baptiste, par le Maire, Jordan Dartier, entouré de Sébastien Frey, Conseiller Départemental de l'Hérault, Marie-Christine Fabre de Roussac, Conseillère Départementale de l'Hérault, Yann Llopis, Vice-président de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée chargé du Patrimoine, Yannick Casajus, Archiprêtre des paroisses d’Agde, et du Père Robert Martin, Curé de la paroisse de Vias.
Michel Fargal, Conseiller municipal, a tout d’abord présenté l’historique succinct de cet harmonium de marque Rodolphe et Debain, datant de 1842, dont il en existe un identique au Chili. L'assemblée a ensuite découvert ses sonorités si particulières au travers de plusieurs morceaux de musique, interprétés au clavier par Muriel Barrairon, pianiste concertiste, professeur de piano et de clavier ayant passé deux ans au Centre Diocésain de Musique Sacrée de l’Hérault, et au chant par Yann Cabanié.
Lors de sa prise de parole, Yann Llopis, a insisté sur « le soutien apporté aux communes membres de la CAHM par un dispositif permettant de restaurer le petit patrimoine et de faire aboutir des projets. » Avant d’ajouter : « J'en suis heureux et je souhaite bon vent à ce bel harmonium qui contribue au bonheur des Viassoises et des Viassois. »
Yann Casajus, dans son discours, a souligné que cet évènement dépassait l'église de Vias et la commune en général : « c'est une œuvre unique en France, un instrument de première importance pour le patrimoine culturel et religieux. »
Le premier magistrat, dans son allocution, a rappelé l’importance de la restauration de l’harmonium pour préserver et valoriser le patrimoine communal.
Le montant total des travaux s’élève à 19 584€.
La Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée a soutenu ce projet à hauteur de 30%, soit près de 6 000€.

Service Communication - Ville de Vias (31-10-18) 

 

samedi 27 octobre 2018

Un facteur d'harmoniums vosgien présente son savoir-faire à Paris


Par Isabelle BaudrillerFrance Bleu Sud Lorraine
Ils ne sont que trois professionnels en France à exercer le métier de facteur d'harmoniums. Parmi eux : Victor Mangeol, 28 ans, installé à Neufchâteau. Le jeune Vosgien participe dès ce jeudi au salon international du patrimoine culturel au Carrousel du Louvre à Paris.
Victor Mangeol, au clavier d'un harmonium
Victor Mangeol, au clavier d'un harmonium © Radio France - Isabelle Baudriller
Pour lui, c'est l'événement de l'année. A partir de jeudi 25 octobre et pour quatre jours, Victor Mangeol participe au salon international du patrimoine culturel qui se tient au Carrousel du Louvre, à Paris. "Ça nous permet de mettre notre savoir-faire en valeur", explique le jeune artisan, "le Carrousel du Louvre, c'est le centre de la France !" Entendez  : c'est une merveilleuse carte de visite
Victor Mangeol, 28 ans, fait partie des très rares facteurs d'harmoniums professionnels en France. Ils ne sont que trois selon lui à exercer ce métier-passion. Installé à son compte à Neufchâteau (Vosges) depuis le mois de février, il est aussi facteur d'orgues et d'instruments de musique mécanique. "Ce sont des instruments très ingénieux. On n'utilise plus le souffle de l'homme mais des souffleries mécaniques", souligne-t-il. 

Le pianola, restauré par Victor Mangeol - Radio France
Le pianola, restauré par Victor Mangeol © Radio France - Isabelle Baudriller

"La multitude de sonorités, la puissance naturelle avec la force de l'air, les différents mécanismes à l'intérieur : tout cela est vraiment passionnant !" Installé devant le clavier d'un harmonium, Victor Mangeol ajoute : "Pas besoin d'être un grand musicien pour apprécier cet instrument, pas besoin non plus d'aller à la messe tous les dimanches !"
Marqueterie, sculpture, travail des métaux, du cuir, acoustique : Victor Mangeol exerce une quinzaine de métiers en un. Et compte des clients à Nîmes, Thonon-les-Bains et en Bretagne : des communes et des particuliers. Celui qui a commencé à jouer sur le piano de sa grand-mère à l'âge de 6 ans aime à rappeler que la musique mécanique est née au début du 18e siècle dans les Vosges, à Mirecourt.

https://www.francebleu.fr/